AFP : Une vingtaine de députés à la prison de Fresnes pour une “réunion délocalisée”

Fresnes (France), 17 oct 2018 (AFP) – Une vingtaine de députés de la commission des Lois de l’Assemblée nationale se sont rendus mercredi matin au centre pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne) pour une “réunion délocalisée” sur le thème de la détention.

“L’idée est de sortir de l’Assemblée pour aller sur le terrain constater, écouter. Notre mission est de légiférer et nous l’accomplirons d’autant mieux avec une bonne connaissance du terrain”, a expliqué à l’AFP la présidente de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet (LREM).

Il s’agissait de la première réunion “hors les murs” de la commission des Lois. Les députés, en trois groupes, ont visité le quartier d’évaluation de la radicalisation de Fresnes, le quartier pour les personnes souffrant de troubles psychiatriques, ainsi que des cellules de cette prison qui est l’une des plus surpeuplées de France, avec un taux d’occupation de 204%.

Au centre des débats, après les visites: le sens de la peine, les alternatives à la détention, les aménagements de peine, le travail et l’enseignement en prison etc.

Les députés LFI, PS, LREM, LR, Modem ont rencontré des détenus, des surveillants, des responsables de l’administration pénitentiaire ainsi que des magistrats.

Le projet de réforme de la justice, qui inclut d’importantes mesures pour les prisons et le système des peines, est examiné en ce moment au Sénat et arrivera en novembre à l’Assemblée.

“En venant ici, nous avons enlevé la solennité de l’Assemblée, et la parole m’a semblé plus libre”, s’est félicitée Yaël Braun-Pivet, qui a visité une quinzaine de prisons au quatre coins de la France en un an.

ctx/emd/swi

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire