Deuxième étape du plan de déconfinement

À quelques jours de la deuxième phase de déconfinement en France, le Premier ministre a détaillé les nouvelles règles applicables.

 

Sanitaire

 

Le territoire français ne compte plus aucune zone rouge. Les départements d’Île de France, de la Guyane et de Mayotte restent classés en orange.

Si tous les indicateurs sont bons, il convient de rester prudents et vigilants. L’hôpital demeure sous tension, le virus circule toujours, dans toutes les régions. Il est très virulent en milieu fermé, ainsi que dans les grands rassemblements, et touche de façon particulièrement sévère les personnes les plus précaires et les plus fragiles. Ces dernières pourront bénéficier d’une consultation médicale « bilan et vigilance », entièrement remboursée.

 

Éducation

 

À compter de mardi, 100% des écoles primaires seront ouvertes. Tous les parents qui le souhaitent pourront faire scolariser leurs enfants. Les groupes seront organisés à 15 élèves maximum, répartis entre la classe et les temps de sport, santé, culture, civisme.

L’ensemble des collégiens reprendra les cours dans les départements verts, uniquement les classes de 6ème et de 5ème dans les départements oranges.

Tous les lycées seront rouverts à compter de mardi dans les départements verts, pour l’ensemble des élèves d’au moins un des trois niveaux. Dans les départements oranges, la priorité est donnée aux lycées professionnels.

Les épreuves orales du baccalauréat de français pour les élèves de première sont annulées. Les notes des deux premiers trimestres seront prises en compte pour l’évaluation en contrôle continu.

Un dispositif d’identification et de prise en charge des élèves décrocheurs sera mis en place.

 

Économie

 

Le télétravail doit demeurer la règle, le dispositif d’activité partielle est maintenu pour celles et ceux qui ne peuvent pas télétravailler.

En zone verte, les cafés, bars et restaurants pourront rouvrir (uniquement en terrasse pour les zones oranges).

Les tables accueilleront dix personnes maximum et seront éloignées d’un mètre les unes des autres. Le port du masque sera obligatoire pour les personnels, en salle comme en cuisine, ainsi que pour les clients lors des déplacements. La consommation debout à l’intérieur des établissements ne sera pas autorisée.

 

Tourisme, vie sociale et culturelle

 

Les frontières restent fermées jusqu’au 15 juin. Une concertation sera menée au sein de l’Union européenne afin d’aboutir à un consensus applicable à compter de cette date.

Les hébergements touristiques pourront rouvrir dès le 2 juin en zone verte, dès le 22 juin en zone orange.

Sur l’ensemble du territoire français, les parcs, jardins, plages, lacs, plans d’eau, musées et monuments (dans lesquels le port du masque sera obligatoire) seront ouverts à compter du 2 juin.

Sur demande des maires, les préfets pourront rendre le port du masque obligatoire dans l’espace public.

À compter du 2 juin pour les départements verts et du 22 juin pour les départements oranges, les piscines, gymnases, salles de sport, parcs de loisirs, salles de spectacles et théâtres (jauge maximale 5 000 personnes) seront autorisés à ouvrir. Les cinémas pourront de nouveau accueillir du public à partir du 22 juin. Les sports collectifs et de contact restent interdits.

Les discothèques, salles de jeux, stades et hippodromes restent fermés jusqu’à nouvel ordre.

Les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public demeurent interdits.

La règle des 100 kilomètres ne s’applique plus, bien qu’il convienne de n’effectuer que les déplacements nécessaires et de respecter scrupuleusement les gestes barrières et règles de distanciation physique.

Pas de commentaires

Poster un commentaire