Engagée pour nos sapeurs-pompiers !

 

 

Engagée pour nos sapeurs-pompiers !

 

Échanges avec la direction du Service départemental d’incendie et de secours des Yvelines sur la proposition de loi “sapeurs-pompiers” – 26 mars 2021

 

Nos sapeurs-pompiers sont de véritables héros du quotidien, mobilisés au service des citoyens pour protéger et secourir. Depuis le début de l’épidémie, ils sont en première ligne et ont assuré plus de 130 000 interventions liées à la covid-19, souvent au-delà de leur champ opérationnel. Pour leur engagement constant, ils méritent notre soutien et notre reconnaissance. A Houilles-Sartrouville, à Maisons-Laffitte, au Vésinet, au niveau départemental, je me rends régulièrement à leur rencontre. Nos échanges, comme en mènent de nombreux autres députés sur leur territoire, ont permis d’aboutir à la proposition de loi que nous examinions cette semaine en commission, portée notamment par mon collègue Fabien Matras, visant à consolider notre modèle de sécurité civile et valoriser le volontariat des sapeurs-pompiers. Cosignée par plus de 500 députés, elle comporte de nombreuses avancées concrètes pour améliorer leurs conditions d’exercice et reconnaître leur engagement.

 

Rencontre avec les sapeurs-pompiers du centre de secours de Maisons-Laffitte – 3 juillet 2020

 

Un travail continu aux côtés de nos pompiers

 

Cette proposition de loi s’inscrit dans un travail de longue haleine de notre majorité, que je mène pour ma part en continu depuis le début de mon mandat auprès des pompiers de notre territoire. J’ai ainsi co-signé et soutenu un amendement au projet de loi de finances 2019 visant au remboursement d’une fraction de la taxe intérieure de consommation sur le gazole utilisé pour les interventions des véhicules des sapeurs-pompiers. J’ai également apporté mon soutien à l’effectivité de la gratuité des péages pour les véhicules de secours. Nous avons revalorisé la prime de feu à 25 % du salaire de base en juillet 2020, contre 19% auparavant, soit une augmentation mensuelle d’environ 100€ net en réponse à une demande forte de nos pompiers. Nous agissons également pour mieux les protéger : nous avons voté la limitation des crédits de réduction de peine pour les auteurs d’infractions sur un sapeurpompier professionnel ou volontaire, dans le cadre de la proposition de loi sécurité globale. Et nous agissons bien entendu pour donner plus de moyens à nos pompiers : le budget de la sécurité civile est en hausse depuis le début de la législature et 37,5 millions d’euros du plan de relance lui sont spécialement dédiés.

 

Rencontre avec les sapeurs-pompiers du centre de secours de Houilles-Sartrouville – 16 septembre 2019

 

Consolider notre modèle de sécurité civile

 

Notre modèle français de sécurité civile est celui de l’engagement, de l’excellence, du savoir-faire, notre « premier service public de proximité ». Toutefois, il est aujourd’hui fortement contraint. D’une part, par l’accroissement des sollicitations opérationnelles et la stagnation ou la diminution de l’engagement volontaire. D’autre part, par l’augmentation de l’insécurité liée aux interventions. Nous nous devions donc de consolider et renforcer ce modèle essentiel, en clarifiant, en simplifiant et en articulant. Par exemple, alors que les services d’incendies et de secours se sont progressivement concentrés sur le secours à personne, pour atteindre 84 % de leurs interventions, notre proposition de loi clarifie leurs missions et consacre, pour la première fois, une définition de la carence ambulancière : elle doit permettre de mieux répartir les flux et la charge des interventions d’urgence, tout en respectant la compétence des médecins régulateurs. En vue d’assurer la bonne coordination de la prise en charge, les services d’incendie et de secours et les services d’aide médicale urgente mettent en œuvre une plateforme commune. La loi prévoit également l’expérimentation, menée au niveau local et pour 3 ans, d’un numéro unique pour les appels d’urgence. Elle aura pour objectif d’améliorer la prise en charge des personnes appelantes à travers le renforcement de la coordination entre les médecins du SAMU, les sapeurs‑pompiers, les ambulanciers privés…etc., alors que la crise sanitaire a mis en exergue les faiblesses d’un système jusqu’ici trop cloisonné.

 

Rencontre avec les sapeurs-pompiers du centre de secours du Vésinet-Croissy- 21 septembre 2018

 

Conforter l’engagement

 

Reconnaître l’engagement de ceux qui risquent leur vie au service de l’intérêt général est un devoir. Rendre le volontariat plus attractif une nécessité. C’est pourquoi j’ai notamment porté un amendement prévoyant que les sapeurs-pompiers volontaires bénéficient d’un régime spécifique de fin de service, sous la forme d’une prestation de fidélisation et de reconnaissance, dès 15 ans de service contre 20 ans actuellement. Cela permettra de mieux valoriser l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires. Le texte renforce aussi la prise en charge de la protection sociale des volontaires, notamment en cas de maladie ou d’accident. Il instaure également la promotion au cadre d’emploi, au grade ou à l’échelon, des professionnels et volontaires fonctionnaires blessés ou décédés en service. Avec cette proposition, nous défendons également la reconnaissance de la qualité de pupille de la Nation aux descendants des Sapeurs‑Pompiers tués pendant les opérations de secours lors de crises majeures. La proposition de loi que nous avons adoptée en commission donne également la possibilité aux étudiants en santé de faire leur stage d’étude au sein des services départementaux d’incendie et de secours, afin de renforcer les liens entre le monde de la santé et la sécurité civile.

 

Protéger les acteurs de la sécurité civile

 

Nous renforçons la protection des pompiers sur le terrain judiciaire, aussi bien civil que pénal. En effet, en plus des agressions dont ils sont victimes dans certains quartiers, comme ce fut le cas encore récemment à Sartrouville, les pompiers sont souvent amenés à faire face à des situations de violences lorsqu’ils interviennent pour des personnes en grande détresse sociale ou psychologique. Selon l’ONDRP, six pompiers en moyenne sont agressés pour 10 000 interventions. C’est absolument inacceptable. C’est pourquoi nous voulons créer un « référent sécurité » dans chaque service d’incendie et de secours et que nous voulons durcir les sanctions pour les outrages qui visent les sapeurs‑pompiers. Nous entendons également faciliter leurs interventions en veillant à ce qu’ils aient un accès permanent aux parties communes des immeubles.

Je me réjouis des avancées permises par cette proposition de loi construite pour et avec nos pompiers et en particulier les 79% de volontaires qui composent leurs effectifs, piliers d’une société plus solidaire et plus engagée sur nos territoires. Je suis fière que notre Assemblée se montre à la hauteur du dévouement de nos soldats du feu et leur témoigne sa reconnaissance. J’espère désormais l’aboutissement rapide de ces mesures attendues et je reste à l’écoute et aux côtés des pompiers de notre territoire. Parce que notre République peut toujours compter sur celles et ceux dont la devise est courage et dévouement, ils peuvent compter sur notre soutien.

 

 

Le post Facebook de la semaine : cérémonies du 8 mai

 

« Les souvenirs sont nos forces. Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates, comme on allume des flambeaux. » Victor Hugo. Je tenais samedi à être présente ou représentée dans chacune des villes du territoire afin d’allumer cette grande date qu’est le 8 mai, de commémorer la victoire contre la barbarie et de rendre hommage à ceux qui se sont battus pour la France et la liberté. Retrouvez mon post Facebook ici :

 
 
 
 

Agenda

 

Samedi 8 mai

Circonscription :

  • Commémoration du 76ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 au Mesnil-le-Roi

   

  • Commémoration du 76ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 à Montesson

   

  • Commémoration du 76ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 à Maisons-Laffitte, représentée par Valérie Singer, conseillère municipale

   

  • Commémoration du 76ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 à Sartrouville, représentée par Leïla Gharbi, adjointe au maire

   

  • Commémoration du 76ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 au Vésinet, représentée par Julie Roman, adjointe au maire

     


 

Lundi 10 mai

Assemblée nationale :

  • Réunion d’équipe hebdomadaire
  • Séance publique : examen du projet de loi de gestion de la sortie de l’état d’urgence sanitaire

 


 

Mardi 11 mai

Assemblée nationale :

  • Conférence des Présidents
  • Réunion du groupe La République en Marche
  • Présentation des principales mesures du projet de loi « différenciation, décentralisation, déconcentration et décomplexification » par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
  • Réunion des commissaires aux Lois La République en Marche
  • Rendez-vous avec Richard Ferrand, Président de l’Assemblée nationale et Françoise Dumas, Présidente de la commission de la Défense de l’Assemblée nationale
  • Séance publique : examen du projet de loi de gestion de la sortie de l’état d’urgence sanitaire

     


 

Mercredi 12 mai

Assemblée nationale :

  • Présidence de la commission des Lois : audition de Marlène Schiappa, ministre délégué chargée de la citoyenneté et examen de la proposition de loi visant à consolider notre modèle de sécurité civile et valoriser le volontariat des sapeurs-pompiers

   

 

 

Pour rester informé(e) de l’actualité de Yaël Braun-Pivet, inscrivez-vous ICI.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.