France 2030, 30 milliards pour la France de demain

France 2030, 30 milliards pour la France de demain

 

 

Nous le savons, les défis qui se dressent devant nous sont nombreux : crise climatique, bouleversement démographique, résorption des inégalités. Pour y faire face, nous devons inscrire notre action dans le temps long et regarder par-delà les chocs et les évènements présents. “Il n’y a pas de vent favorable pour qui ne connaît pas son port”, écrivait Sénèque. Sans projection, sans vision, sans stratégie de long terme, nous nous condamnons à réagir dans l’urgence plutôt qu’à agir en conscience. C’est maintenant que nous nous donnons les moyens d’investir dans l’avenir.

A travers le plan France 2030, présenté cette semaine par le Président de la République, nous souhaitons investir 30 milliards d’euros sur 5 ans pour retrouver notre indépendance en matière environnementale, industrielle, technologique, sanitaire ou culturelle, mais aussi pour innover et croître. Nous devons faire émerger les champions français et européens de demain dans les secteurs les plus prometteurs et les plus stratégiques : ceux des semi-conducteurs, des batteries électriques, de l’intelligence artificielle, du nucléaire, des transports ou de l’agriculture. Cette ambition se décline en dix objectifs qui répondent eux-mêmes à trois grandes ambitions : mieux produire, mieux vivre, mieux explorer.

Mieux produire. Nous allons d’abord faire émerger des réacteurs nucléaires de petite taille, innovants, plus sûrs, pour mieux gérer nos déchets et contribuer à notre indépendance énergétique. Nous allons ensuite travailler à devenir le leader de l’hydrogène vert, à décarboner notre industrie, à produire 2 millions de véhicules électriques et hybrides et développer le premier avion bas-carbone.

Mieux vivre. On a coutume de dire que nous sommes ce que nous mangeons, c’est pourquoi nous allons d’abord investir dans une alimentation saine, durable et traçable. De surcroît, pour mieux nous soigner, nous allons mobiliser des ressources pour la recherche de biomédicaments contre les cancers, les maladies chroniques dont celles liées à l’âge et pour créer les dispositifs médicaux de demain. Pour finir, nous ambitionnons de produire les efforts nécessaires pour faire vivre notre exception culturelle et placer la France à nouveau en tête de la production des contenus culturels et créatifs.

Mieux explorer. Nous allons prendre toute notre part à la nouvelle aventure spatiale – le législateur avait par exemple décidé dès 2018 de consacrer dans la loi de programmation militaire un nouveau commandement de l’espace – et investir le champ des grands fonds marins. Deuxième puissance maritime du monde, la France se doit d’être aux avant-postes de l’exploration de ces derniers espaces, qui seront sources de nombreuses innovations.

 

Le Budget au service de la sécurité des Français

 

Audition de M. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et Mme Marlène Schiappa, ministre chargée de la Citoyenneté, dans le cadre de l’examen des missions budgétaires 2022 – 12 octobre 2021

 

Nous préparons 2030 sans oublier le présent. Dès cette semaine, nous avons entamé en commission des Lois l’examen du Budget de l’Etat pour 2022 en auditionnant les ministres dans notre vaste champ de compétence. Sur chacune de ces missions – sécurité, justice, outre-mer, fonction publique, etc. – la commission des Lois est chargée de rendre un avis favorable, ou non, au budget présenté par le gouvernement. C’est ainsi que dans nous avons entendu successivement le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, la ministre chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa, la ministre chargée des relations avec les collectivités territoriales Jacqueline Gouraud, le Secrétaire d’Etat chargé de la ruralité Joël Giraud et le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti.

Le budget 2022 vient le confirmer : depuis 2017 nous nous donnons les moyens de nos priorités. Les chiffres ne mentent pas.

Concrètement, les forces de sécurité du ministère de l’Intérieur bénéficient d’un renforcement majeur de leurs moyens sur le quinquennat. Pour 2022, les moyens du ministère de l’Intérieur augmenteront de 1,5 Md€ avec 946 nouveaux policiers et gendarmes pour atteindre l’objectif des 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires pour lequel nous nous étions engagés et des moyens dédiés à la modernisation des systèmes informatiques. En matière de justice, c’est 1 000 contractuels recrutés, un accès au droit et à la Justice facilité, une hausse historique des moyens financiers pour la deuxième année consécutive. Le budget de la Justice, en hausse constante depuis 2018, aura augmenté de 32% sur le quinquennat. Du côté des collectivités locales, nous avons stabilisé leurs ressources depuis 2017, ainsi que nous nous en étions engagés. Les dotations spécifiquement liées à la cohésion et à l’égalité entre les territoires sont renforcées et nous continuons à investir dans l’avenir en portant à un total de 14,5mds€ les subventions de l’Etat aux projets locaux sur ce quinquennat.

Nous agissons concrètement pour répondre aux préoccupations de Français, à leur aspiration à la sécurité, à la justice. Et si nous pouvons financer cette action, c’est aussi parce que depuis 2017 nous nous efforçons d’être bons gestionnaires : avant l’épidémie de covid19, nous avons sorti le pays de la procédure européenne pour déficit excessif, nous avons rétabli les comptes et engagé la baisse de la dette publique. Face à la crise, nous avons utilisé la dépense publique pour protéger les salariés et les entreprises. Pour apurer cette « dette covid », le gouvernement nous présente un plan sur 20 ans. Dès 2022, forts du rebond de la croissance, nous entendons revenir progressivement à la normale en réduisant par deux notre déficit public et en réduisant la dette de l’Etat. L’examen du budget par le Parlement se poursuivra ainsi jusqu’à la fin de l’année.

 

Agenda

Samedi 9 octobre 

 

Circonscription :

  • Installation du nouveau Conseil municipal junior du Vésinet

   

 

Assemblée nationale :

  • Commémoration du 40e anniversaire de l’abolition de la peine de mort au Panthéon en présence de M. Robert Badinter, et du Président de la République

   

 

Dans la presse :

  • Invitée de l’émission Punchline sur CNEWS

 


 

Lundi 11 octobre

 

Assemblée nationale :

  • Audition de M. Charles Duchaine, directeur de l’Agence française anticorruption dans le cadre de la mission d’évaluation des lois confiance dans la vie politique
  • Déjeuner de travail avec M. Claude Bartolone, ancien président de l’Assemblée nationale
  • Réunion d’équipe hedomadaire
  • Réunion de travail dans le cadre de la préparation de la Commission Mixte Paritaire (CMP) du Projet de loi Confiance dans l’institution judiciaire
  • Réunion de travail sur le projet de loi différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification de l’action publique locale (3DS) avec Mme Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales
  • Dîner de travail avec M. Marc Fesneau, Ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et de la participation citoyenne, et les députés LaREM des Yvelines et des Hauts-de-Seine

 


 

Mardi 12 octobre

 

Assemblée nationale :

  • Petit-déjeuner de travail avec M. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur.
  • Conférence des présidents à l’Assemblée nationale
  • Réunion du groupe La République En Marche
  • Réunion des commissaires aux lois
  • Audition de Mme Marine Le Pen dans le cadre de la mission d’évaluation des lois confiance dans la vie politique
  • Présidence de la commission des lois : Audition de M. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et de Mme Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, examen pour avis et vote des crédits des missions « Sécurités », « Sécurité civile », « Administration générale et territoriale de l’État » et « Immigration, asile et intégration »

   


 

Mercredi 13 octobre

 

Assemblée nationale :

  • Présidence de la commission des lois :
    • Audition de Mme Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, et de M. Joël Giraud, secrétaire d’Etat chargé de la ruralité

   

  • Présidence de la commission des lois :
    • Examen du rapport de la mission d’information sur les dysfonctionnements dans la distribution de la propagande électorale pour les élections régionales et départementales des 20 et 27 juin 2021
    • Compte-rendu de la mission d’une délégation de la commission des lois que j’ai conduite en Martinique et en Guadeloupe
    • Audition de M. Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, ministre de la Justice, examen pour avis et vote des crédits de la mission « Justice »

   

Circonscription :

  • Rencontre avec Astrid Guyart, Vice-championne Olympique à Tokyo, au club d’escrime du Vésinet

   


 

Jeudi 14 octobre

 

Assemblée nationale :

  • Réunion de travail avec M. Nicolas Revel, Directeur de cabinet du Premier ministre
  • Réunion de travail avec l’équipe parlementaire

 


 

Vendredi 15 octobre

 

Assemblée nationale – Déplacement en Guadeloupe :

  • Présidence de la commission des lois : Audition de M. Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la santé, et examen du projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire

   

Pour rester informé(e) de l’actualité de Yaël Braun-Pivet, inscrivez-vous ICI.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.