Incendie du SIAAP : où en sommes-nous ?

Le mercredi 3 juillet, vers 16h45, un incendie s’est déclaré au sein du bâtiment de clarifloculation du site d’Achères du Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP) qui assure le service public de l’assainissement francilien.

Dans les communes avoisinantes, d’épaisses fumées noires, qui se sont révélées non toxiques, étaient visibles et n’ont pas manqué d’inquiéter les habitants.

À la suite de cet incident, le préfet des Yvelines, Jean-Jacques Brot, a organisé une conférence de presse et trois réunions de suivi de la situation à la sous-préfecture de Saint-Germain-en-Laye en présence des responsables du SIAPP, des élus, des services départementaux de l’état concernés, et des associations.

Bien entendu, mon équipe et moi-même y étions présents.

Le SIAAP dépollue les eaux usées, les eaux pluviales, ainsi que les eaux industrielles pour 9 millions de Franciliens. Chaque jour, 2,5 millions de m3 sont traités, dans 6 usines d’épuration. Le site d’Achères est classé SEVESO – seuil haut, car il présente des risques majeurs. Il doit respecter des mesures de sécurité afin de protéger le site et ses alentours.

A la suite de l’incident du 3 juillet, une enquête judiciaire a été ouverte le 9 juillet afin d’en déterminer les causes. Les résultats ne sont pas encore connus au moment de la publication de cet article.

Les principaux problèmes issus de l’incident ont vu la mise en place de solutions :

➡️ mortalité piscicole : les eaux usées rejetées dans la Seine sans traitement ont privé les poissons d’oxygène, provoquant une abondante mortalité.

⏩ 10 tonnes de poissons morts repêchés par le SIAAP.
⏩ transfert d’une partie des eaux à retraiter dans d’autres sites du SIAAP.

➡️ destruction de l’usine de clarofloculation : la reconstruction se fera en 3 étapes.

⏩ une première phase de nettoyage et de diagnostic en 2019

⏩ une deuxième phase d’études et de passations des marchés publics en 2020.

⏩ une troisième phase de reconstruction du site en 2021 et 2022.

 

Le SIAAP a estimé le total des travaux pour un budget de 80 à 100 millions d’euros.

➡️ capacité de traitement du site : le SIAPP a mis au point des solutions permettant de faire face à de fortes pluies pendant la période de reconstruction.

 

➡️ moyens de communication en cas d’incident : la représentation de l’État et la direction du SIAPP ont répondu favorablement aux attentes des élus locaux d’être informés plus rapidement. Ils le seront désormais dès la mise en œuvre du Plan d’Opération interne (POI).

 

A noter que le site Seine Aval du SIAAP va faire l’objet d’un tel Plan Particulier d’Intervention (PPI), tel qu’explicité sur le site de la Préfecture des Yvelines et accessible par le lien suivant http://www.yvelines.gouv.fr/Actualites/SIAAP-consultation-du-public-sur-le-projet-du-Plan-Particulier-d-Intervention-PPI.

 

Je ne manquerai pas de vous transmettre d’autres informations à la suite de la prochaine réunion de suivi qui se tiendra le 17 octobre prochain à la sous-préfecture de St Germain en Laye.

Pas de commentaires

Poster un commentaire