L’Assemblée nationale adopte en lecture définitive le projet de loi organique

Un majorité mobilisée

Yaël Braun-Pivet et les députés de la majorité étaient au travail sur les bancs de l’Assemblée nationale pour voter en lecture définitive le projet de loi organique pour la confiance dans la vie politique.

“On sait que la confiance ne se décrète pas, elle se construit. Mais elle a besoin de garanties, des garanties de probité, des garanties de transparence. Tel est l’objet de ce texte.” Tels ont été les mots prononcés par Yaël Braun-Pivet, rapporteure du projet de loi, lors de son discours d’ouverture des débats en ce mercredi 9 août.

Apporter ces garanties, c’est en effet l’objet de ces deux textes de loi adoptés par l’Assemblée nationale.

Les députés adoptaient déjà la semaine dernière le projet de loi ordinaire. L’Assemblée nationale interdisait donc désormais l’emploi de collaborateurs issus de la famille la plus proche. Elle supprimait l’IRFM et renforçait les causes d’inéligibilité des élus.

Ce mercredi 9 août, avec l’adoption du projet de loi organique, les députés mettent fin à la réserve parlementaire. Un “vieux système […] qui entretenait le soupçon du clientélisme, ce poison qui affecte la confiance des citoyens dans la vie politique”.

Pas de commentaires

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour le moment.