Le billet de la semaine du 10 au 14 décembre 2018

 

Strasbourg

 

 

Notre pays est de nouveau endeuillé. Mardi soir, à Strasbourg, des innocents sont tombés sous les balles de la barbarie. L’heure est au recueillement, à la solidarité avec les victimes et leurs proches, aux remerciements à nos forces de sécurité qui ont traqué l’auteur de l’attentat sans relâche pour le neutraliser. L’heure n’est en aucun cas à la polémique. Et pourtant, comme à chaque attentat, peut-être plus rapidement encore aujourd’hui que par le passé, certains ne s’en sont pas privés, dénonçant failles ou complot, réclamant la mise en rétention de tous les fichés S ou encore l’expulsion systématique des fichés S étrangers.

Comment peut-on oser laisser croire aux Français que nous ne mettrions pas tout en œuvre pour les protéger ? Comment peut-on leur mentir en laissant entendre qu’il existerait des solutions miracles contre le terrorisme ?  Ce n’est ni digne ni responsable.

Je rappelle que la loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre la terrorisme a mis en place de nouveaux outils efficaces pour faire face à la menace, outils que je contrôle régulièrement avec mes collègues de la commission des Lois. En 2018, ce sont 7 attentats qui ont été déjoués.

Je rappelle également que nous avons considérablement renforcé les moyens de la DGSI, avec 1900 postes et une augmentation du budget de 20 millions d’euros en 2019. De même, nous avons recruté 2000 policiers et gendarmes supplémentaires en 2018, et 2 500 recrutements sont prévus en 2019. Nos services de renseignement et nos forces de sécurité travaillent d’arrache-pied pour assurer notre protection.

Je rappelle enfin qu’une fiche S est un outil de renseignement et de surveillance. Elle permet de suivre les déplacements d’un individu et indique une conduite à tenir en cas de contrôle. Interner ou expulser les fichés S ne permettra pas de mieux protéger les Français. Nos services de renseignement sont les premiers à le dire. D’abord parce qu’une personne fichée ne doit pas se rendre compte qu’elle l’est. Ensuite, car même si l’on évoque toujours les auteurs d’attentats fichés, les attaques déjouées grâce au travail de nos services et à leurs outils sont nombreuses. Ne prenons pas le risque de rendre ces outils inopérants ! Enfin, parce que nous attenterions aux libertés des Français : on ne doit pas, dans une société démocratique, enfermer ou expulser des personnes sur la base d’un soupçon, de la simple appartenance à un fichier.

Notre État de droit mérite mieux que des mesures d’affichage. Les Français, dont le calme et la résilience sont admirables, méritent mieux que des raccourcis et des propos anxiogènes. Ils peuvent compter sur notre vigilance et notre détermination. Nous sommes et serons toujours mobilisés à 100%.

 

 

Circonscription :

  • Rencontre avec un collectif citoyen du Vésinet

 

Assemblée nationale :

  • Réunion d’équipe hebdomadaire
  • Réunion de préparation à l’examen du projet de loi constitutionnelle pour une démocratie plus représentative, responsable et efficace

 


Assemblée nationale :

  • Conférence des Présidents
  • Réunion du groupe La République en Marche
  • Intervention à la table-ronde « L’éducation des filles : un droit vital pour la promotion du leadership féminin » lors du Forum International pour l’Avenir de l’Éducation

 

 

  • Réunion des commissaires aux Lois La République en Marche
  • Séance publique : questions au gouvernement ; suite de l’examen et adoption des projets de lois ordinaire et organique de programmation 2018-2022 et de réforme pour la Justice et relatif au renforcement de l’organisation des juridictions

 

 

  • Réunion des parlementaires de la majorité autour du Président de la République à l’Élysée

 

 


Assemblée nationale :

  • Délégation Parlementaire au Renseignement : réunion avec une délégation des services de renseignement d’Afghanistan

 

 

  • Commission des Lois : examen des conclusions de la mission d’information, commune avec les commissions des Affaires économiques et des Finances, sur les usages des bloc-chaînes (blockchains) et autres technologies de certification de registres ; examen du projet de loi organique modifiant la loi organique n° 2010-837 du 23 juillet 2010 relative à l’application du cinquième alinéa de l’article 13 de la Constitution

 

 

  • Réception en l’honneur du Comité des signataires de l’Accord de Nouméa
  • Déjeuner de travail des Présidents de commissions
  • Réunion du bureau de la commission des Lois
  • Séance publique : examen, en deuxième lecture de la proposition de loi visant à faciliter la sortie de l’indivision successorale et à relancer la politique du logement en outre-mer

 


Dans la presse :

  • Invitée de Marc Fauvelle dans la matinale de France Info (retrouvez l’article sur mon site internet ICI)

 

Assemblée nationale :

  • Commission mixte paritaire sur les projets de lois ordinaire et organique de programmation 2018-2022 et de réforme pour la Justice et relatif au renforcement de l’organisation des juridictions
  • Réunion du bureau du groupe La République en Marche
  • Séance publique : examen de la motion de censure déposée par le groupes France Insoumise, Socialistes et apparentés et Gauche démocrate et républicaine

 

Circonscription :

  • Réunion publique à Montesson

 

 


Circonscription :

  • Rendez-vous avec Pierre Fond, Maire de Sartrouville
  • Rendez-vous avec l’Association Syndicale du Parc de Maisons-Laffitte
  • Visite au commissariat de police nationale de Sartrouville

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire