Le billet de la semaine du 22 au 26 octobre 2018

 

 

« En Europe, l’Etat de droit n’est pas une option, c’est une obligation ». Voilà ce que disait Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel au journal Le Monde en octobre 2016. Deux ans plus tard, c’est avec force qu’il faut continuer à le rappeler et c’est ce qu’ont fait cette semaine tous les commissaires aux Lois, à l’exception notoire des Républicains, en examinant une proposition de résolution européenne relative au respect de l’Etat de droit au sein de l’Union européenne.

L’Europe est aujourd’hui confrontée à une illusion du pouvoir fort et une tentation grandissante du repli qui vient fragiliser, chez certains de nos voisins européens, certaines structures fondamentales de l’Etat de droit. Il est urgent de rappeler que notre Union européenne s’est érigée sur des valeurs de démocratie, de liberté, d’égalité des citoyens devant la loi, de protection des individus et des droits fondamentaux, d’indépendance de la justice.

L’Europe n’est pas à la carte : ces valeurs sont notre socle, notre bien commun. Elles fondent l’appartenance de chacun des pays membres à l’Union. On ne peut décider de s’en absoudre tout en continuant à bénéficier de ses aides et de ses politiques communes, de cette solidarité collective souhaitée par les pères fondateurs.

Et si ces valeurs peuvent sembler n’être que des mots pour nous qui les tenons parfois pour acquises, rappelons que pour ceux qui en sont privés, elles sont vitales. Rappelons aussi qu’elles s’incarnent très concrètement dans notre quotidien : c’est sur elles que reposent par exemple le programme Erasmus, notre liberté de circulation, le renforcement de la protection des consommateurs que nous sommes, ou encore nos progrès en matière de protection de l’environnement.

Si des citoyens se désintéressent de l’Europe aujourd’hui, ce n’est pas parce qu’ils ne croiraient plus en ses principes fondateurs, c’est parce que les normes et les procédures dont on entend si souvent parler les ont parfois éclipsés. Ce n’est pas une raison pour abandonner ! Au contraire, réaffirmons nos valeurs, remettons les sur le devant de la scène, renouons avec la promesse initiale. Seule la démocratie, qui associe et respecte tous les citoyens, nous permettra de tracer le chemin à suivre ; de faire en sorte que, demain, les politiques européennes répondent mieux à nos aspirations. Débattons, construisons ensemble et restons vigilants. L’Europe n’a rien à gagner en renonçant à ses principes.

 

 

Assemblée nationale :
  • Rendez-vous avec Madame Annick Girardin, ministre des Outre-mer
  • Rendez-vous avec l’association Femmes de justice
  • Rendez-vous avec Amnesty International sur la loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme
  • Rendez-vous avec le Barreau de Paris
  • Dîner des membres du jury pour l’élection des lauréates du Prix de la Femme d‘Influence 2018

 

 

 


Assemblée nationale :
  • Conférence des Présidents
  • Réunion du bureau du groupe La République en Marche
  • Réunion du groupe La République en Marche
  • Séance publique : questions au gouvernement
  • Présidence de la commission des Lois : audition de Madame Annick Girardin, ministre des Outre-mer, sur les crédits de la mission « Outre-mer »

 

 


Assemblée nationale :
  • Présidence de la commission des Lois :
    • examen de la Proposition de résolution européenne relative au respect de l’Etat de droit au sein de l’Union européenne
    • audition de Madame Nicole Belloubet, garde des Sceaux, ministre de la Justice, sur les crédits de la mission « Justice »
  • Réunion du bureau de la commission des Lois
  • Réunion des commissaires aux Lois La République en Marche sur le projet de loi justice

 


Assemblée nationale :
  • Petit-déjeuner du Cercle des Européens, à l’invitation de Madame Noëlle LENOIR, ancienne ministre des Affaires européennes et membre du Conseil constitutionnel

 

  • Présidence de la commission des Lois : audition de Monsieur Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, sur les crédits des missions  « Administration générale et territoriale de l’État », « Sécurités », et « Immigration, asile et intégration »

 

 

  • Visite de l’exposition « Au-delà des murs », exposition internationale d’art créé en prison
  • Conférence sur la réforme des institutions organisée par les Juristes en Marche

 

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire