L’État apporte un soutien supplémentaire aux entreprises touchées par la crise sanitaire en prenant en charge une partie des congés payés

La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et le ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont annoncé aujourd’hui aux organisations syndicales et patronales interprofessionnelles et aux organisations professionnelles de l’hôtellerie-restauration que l’Etat prendrait en charge 10 jours de congés payés pour les entreprises les plus lourdement impactées par la crise sanitaire.

Afin d’apporter un soutien aux professionnels qui rencontrent des difficultés pour faire face aux congés payés accumulés en période d’activité partielle, le Gouvernement a retenu une aide économique ponctuelle et non reconductible ciblée sur les secteurs très impactés par des fermetures sur une grande partie de l’année 2020.

Pour pouvoir bénéficier de cette aide, les entreprises devront répondre à l’un ou l’autre des critères d’éligibilité suivants :
– une interruption totale ou partielle d’activité pendant une durée totale d’au moins 140 jours depuis le 1er janvier 2020 ;
– une baisse du chiffre d’affaires de plus de 90 % pendant les périodes en 2020 où l’état d’urgence sanitaire était déclaré.

Ces deux seuils permettent de rendre notamment éligibles les cafés et restaurants mais également les hôtels qui n’ont pas été administrativement fermés, mais qui ont été contraints à la fermeture par manque de clients.

Cette aide bénéficiera également à d’autres secteurs très touchés par les fermetures administratives et les conséquences de la crise, comme l’événementiel, les discothèques ou encore les salles de sport.

Pas de commentaires

Poster un commentaire