Une politique entièrement taillée pour les Français

 

Une politique entièrement taillée pour les Français !

 

Mercredi à l’Assemblée, le Premier ministre a déroulé le plan de bataille des 600 jours à venir. Un plan de relance face à la crise économique et sociale ; un plan de confiance aux territoires et aux Français ; un plan de bon sens enfin, fait de pragmatisme, de concret et de recherche d’efficacité.

 

 

associer

Une méthode pragmatique et proche du terrain

 

Je souscris pleinement à la méthode fixée par Jean Castex : c’est la méthode en laquelle je crois et que j’applique à l’Assemblée et dans la 5ème circonscription des Yvelines depuis 3 ans. Elle repose d’abord sur la recherche du compromis, à travers l’écoute et le dialogue permanent, avec les citoyens, les acteurs économiques, les partenaires sociaux. Elle repose ensuite sur le terrain, comme point de départ et point d’arrivée de toute politique publique : partir du terrain pour définir les besoins et les solutions, revenir au terrain pour évaluer concrètement ces solutions et s’assurer qu’elles répondent aux besoins. Je me réjouis donc de la confiance qu’a témoigné le Premier ministre à nos territoires et de son souhait qu’une nouvelle étape de décentralisation viennent leur redonner des marges d’action au plus près du quotidien des Français. C’est un nouveau fonctionnement de l’Etat qui doit enfin voir le jour, dont le seul objectif est l’efficacité au service de tous. En tant que députée, présidente de la commission des Lois et conseillère municipale, je veillerai à ce que ce pari de l’intelligence collective soit tenu !

 

L’emploi et la jeunesse, priorités absolues

 

Pour préserver les emplois et protéger les Français face à la crise, nous maintiendrons le dispositif de chômage partiel de longue durée. Nous investirons dans notre industrie et les impôts de production baisseront pour encourager la relocalisation et la création d’emplois. Nous mettrons aussi l’accent sur les 700 000 jeunes attendus sur le marché de l’emploi à la rentrée de septembre. Pour les aider à s’insérer sur le marché de l’emploi, nous créerons 300 000 contrats d’insertion pour ceux qui n’ont pas réussi à trouver d’alternance ou d’apprentissage, 100 000 places supplémentaires en service civique et 200 000 places dans des formations qualifiantes supérieures. Nous favoriserons l’embauche des jeunes par une réduction du coût du travail de 4000€ par an pour les jeunes de moins de 25 ans, jusqu’à 1,6 SMIC, pour une durée d’un an. Nous soutiendrons les étudiants, notamment les plus modestes, en instaurant des repas au restaurant universitaire à 1€ pour les boursiers. Un plan pour la jeunesse est discuté avec les partenaires sociaux ce vendredi 17 juillet. L’avenir de notre jeunesse est l’avenir de notre pays : les accompagner est notre priorité.

 

Une relance ambitieuse, écologique et juste

 

Le plan de relance prévu à la rentrée sera celui de la croissance écologique, d’une relance efficace, inclusive et juste. 100 milliards d’euros lui seront consacrés. Ils iront en priorité :

  • au développement des compétences et à la formation ;
  • à la transformation de notre appareil productif pour plus de souveraineté technologique, industrielle et agricole ;
  • à la transition écologique : 20 milliards seront mobilisés pour la rénovation thermique des bâtiments, la réduction des émissions des transports et de nos industries, une alimentation plus locale et durable, le soutien aux technologies vertes de demain comme les batteries, pour mieux recycler et moins gaspiller. c’est dans les territoires que le grand chantier de la transition écologique trouvera ses développements les plus féconds : d’ici 2021, tous les territoires seront dotés de contrats de relance et de développement écologiques, qui feront l’objet de plans d’actions concrets, chiffrés et mesurables. Avec volontarisme, nous choisissons la croissance écologique plutôt que la décroissance verte.
 

Retrouver l’unité dans la République

 

Le pacte social et républicain est le plus solide des remparts contre la crise : je le crois très profondément. Le renforcer, c’est :

  • continuer d’accroître notre attention envers les plus vulnérables avec des mesures fortes. A la revalorisation inédite des minimas sociaux et de la prime d’activité s’ajoutera dès la  rentrée la revalorisation de 100€ de l’allocation de rentrée scolaire.
  • préserver notre système de protection sociale à travers : un système universel de retraite plus juste, la création d’un cinquième risque pour protéger les Français contre la perte d’autonomie, le renforcement de notre système de santé, historiquement enclenché avec le Ségur de la Santé.
  • garantir l’ordre républicain et la cohésion de notre société : en continuant à renforcer les moyens de notre justice et de nos forces de sécurité, en rappelant avec force qu’aucune violence n’a sa place dans la République, en rappelant aussi que la loi est toujours au-dessus de la foi.
En confiance, j’agirai résolument aux côtés du Premier ministre, de son gouvernement et de notre majorité pour que ces lignes directrices se traduisent dans les faits. C’est là que se situe le plus crucial des enjeux : mettre fin à l’impuissance publique, s’assurer que les lois que nous votons ne se perdent pas dans les méandres de l’administration et atteignent leurs objectifs. La vie des Français doit être notre point de départ, notre point d’arrivée et notre boussole : c’est l’unique condition de notre efficacité.

 

Assemblée nationale :

  • Présidence de la commission des Lois :
    • Examen du rapport de la mission d’information sur le Défenseur des droits
    • Audition de Claire Hédon, proposée par le Président de la République pour devenir Défenseure des droits

 

 

  • Réunion d’équipe hebdomadaire
  • Déclaration de politique générale du Premier ministre

 


Assemblée nationale :

  • Petit-déjeuner de travail avec Eric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice

   

  • Rendez-vous avec Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur
 

 

  • Séance publique : lecture des conclusions de la commission mixte paritaire sur la proposition de loi visant à protéger les victimes de violences conjugales
  • Réception des parlementaires membres des commissions des Lois du Sénat et de l’Assemblée autour de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur
 

Assemblée nationale :

  • Rendez-vous téléphonique avec Yannick Le Meur, directeur des services pénitentiaires d’insertion et de probation de Seine-et-Marne

 

Circonscription :

  • Rendez-vous citoyens à la permanence
  • Conseil municipal du Vésinet

 

 

Pour rester informé(e) de l’actualité de Yaël Braun-Pivet, inscrivez-vous ICI.

Pas de commentaires

Poster un commentaire