Votre députée

Portrait de Yaël Braun-Pivet

A tout juste 46 ans, elle est l’un des nouveaux visages de la République en Marche.

Elue députée dans la 5ème circonscription des Yvelines et Présidente de la Commission des Lois à l’Assemblée Nationale, elle porte les valeurs et le programme de la majorité présidentielle dans l’exercice de ses mandats.

 

 

Avocate de formation et de vocation

« Je suis fière d’avoir exercé ce métier exaltant et exigeant. »

Mariée et aujourd’hui mère de 5 enfants (âgés de 9 à 18 ans), Yaël Braun-Pivet a exercé principalement en droit pénal à Paris.

Aussi loin qu’elle se souvienne, elle a d’ailleurs toujours voulu être avocate. Une vraie vocation. Après des études à la faculté de droit à Nanterre, elle entre à l’école d’avocat de Paris dès la sortie de sa Maîtrise avant d’être embauchée par Hervé Témime qui lui accorde rapidement sa confiance. S’ensuivent alors plusieurs années de collaboration avec ce spécialiste de la défense pénale des personnes physiques et morales. Elle se concentre principalement sur des affaires de droit pénal général, et enchaîne les audiences correctionnelles tout en plaidant à la Cour d’Assises de Paris.

Des dossiers passionnants et une activité trépidante qu’elle ne regrette pas même si sa vie naissante de jeune maman la pousse vers d’autres horizons, lui permettant de concilier vie professionnelle et personnelle.

Elle monte alors son propre cabinet généraliste et exerce quelques années en tant qu’avocate au Barreau des Hauts de Seine avant de connaître une période d’expatriation en Asie : deux ans à Taïwan où elle est élue au Conseil de Gestion à l’Ecole française et cinq ans au Japon. Elle mène cette nouvelle aventure aux côtés de son mari, alors Directeur Général de Division à L’Oréal, et rencontré il y a trente ans sur les bancs de l’école !

Riche de cette expérience à l’étranger et de cette ouverture sur le monde, elle revient vite aux études lors de sa dernière expatriation au Portugal et termine major d’un Master en Droits des Affaires mention juriste d’entreprise.

Elle décide ensuite de monter sa propre agence dans le domaine du tourisme, et développe la commercialisation de courts-séjours en chambres d’hôtes avec partage de savoir-faire.

Si le projet est enthousiasmant, son activité solitaire d’auto-entrepreneur ne lui suffit pas tout à fait pour satisfaire la dynamique collective à laquelle elle aspire. Son goût prégnant des échanges et du terrain finissent par l’emporter : Yaël rejoint alors le monde associatif, désireuse de donner une tournure concrète à ses valeurs et à ses engagements.

 

L’engagement associatif au cœur de son action

« J’aime porter la voix de ceux qui n’en ont pas ou que l’on n’entend pas. »

Etre utile aux autres, être utile à la collectivité, c’est la préoccupation constante qui l’anime.

Et c’est dans cette optique qu’elle choisit de s’investir auprès des Restos du Coeur pour laquelle elle initie, en collaboration avec le Barreau de Versailles, des consultations gratuites d’avocats au sein de quatre centres d’accueil. L’objectif : permettre aux plus démunis d’avoir un accès à leurs droits et à l’information juridique.

Prenant ensuite la direction d’un centre d’accueil situé à Chanteloup-les-Vignes (78), elle pilote ensuite la création d’un centre d’accueil à Sartrouville, qui devient immédiatement le plus important centre des Yvelines. En charge du réseau « Accès à la Justice », elle devient plus récemment responsable de « l’accès aux droits sociaux » pour les Restos du Coeur au niveau national. Elle est également administratrice de l’association yvelinoise.

Elle est au contact des publics accueillis et tisse avec eux des liens privilégiés, se sent utile et se veut efficace. Quatre points cardinaux qui fondent d’ailleurs son engagement politique.

 

En Marche !, un mouvement qui lui ressemble et qui rassemble

« Au plus près de la population, je veux donner mon temps et mes compétences au service des autres. »

Yaël se retrouve vite dans l’esprit du mouvement créé par Emmanuel Macron. « Un mouvement bienveillant qui dépasse les clivages pour transformer la France, loin des querelles dogmatiques. »

Son souci du rassemblement, son désir d’efficacité et sa volonté d’agir trouvent en lui un levier percutant pour démultiplier son action. « Réunir des gens de bonne volonté pour essayer d’aller dans la bonne direction, l’idée étant de ne pas rester sur des postures, faire fi de toutes ces frontières pour entrer dans l’action et faire avancer les choses. C’est le projet qui me porte. »

Fidèle à son adage, « There is a way to the top of every mountain», celle qui incarne le renouvellement de la vie politique se met En Marche.

Cette grande amoureuse de la nature, passionnée de voile et d’équitationvient donc de mettre en suspens ses engagements associatifs pour se donner les moyens de porter le programme de la majorité présidentielle et être députée à plein temps.

Laurène Renaut

Twitter

.@HdeLepinau, l’injure publique à caractère sexiste est un délit. Merci de la retirer de votre « menu ».

@brunepoirson @MarleneSchiappa @celinecalvez

Ce pays crève de ne pas avoir été réformé ! Ce pays crève de politiques en godille, tranquilles, où des formations politiques vous disent pendant la campagne présidentielle qu’il faut une taxe carbone. Et puis quand cela devient difficile, ils disent l’inverse. #RTLMatin

Un jour de deuil national et 2 jours après les commémorations du 11 novembre, on aurait pu espérer mieux que cette malheureuse série de tweets du « leader du monde libre »…

Amies marcheuses, la démocratie européenne 🇪🇺 a besoin de vous ! Osez et lancez-vous !

Charger Plus