Communiqué de presse – Fermeture éventuelle de l’hippodrome de Maisons-Laffitte

Fermeture éventuelle de l’hippodrome de Maisons-Laffitte :

construisons une réponse appropriée aux enjeux de pérennisation du site hippique de la ville !

 

Les informations récentes selon lesquelles France Galop s’orienterait vers la décision de fermer l’hippodrome de Maisons-Laffitte confirment aujourd’hui l’urgence de construire collectivement une réponse appropriée aux enjeux de pérennisation du site hippique de la ville.

Ce dernier n’échappe pas aux constats faits pour l’ensemble de la filière par Jean Arthuis dans son rapport récemment remis au Premier ministre, qu’il s’agisse de l’équilibre des comptes du centre d’entraînement ou de la fréquentation de l’hippodrome lors des réunions. J’avais, dès le début de mon mandat, rencontré les acteurs du cheval à Maisons-Laffitte puis proposé en octobre dernier la tenue d’Etats généraux du Cheval pour œuvrer en faveur du développement de la filière au niveau local. Je reste convaincue que seule une large concertation nous permettra de proposer des solutions concrètes et pérennes.

Nous devons nous projeter dans l’avenir afin de garantir la place du cheval à Maisons-Laffitte sur le long terme. Il s’agit d’emplois pour des centaines de personnes passionnées par leur métier. Il s’agit aussi de l’avenir de plus de 23 000 Mansonniens attachés à l’identité de leur ville. Il s’agit enfin de préserver un site unique dont le rayonnement bénéficie à l’ensemble du territoire.

Pour atteindre cet objectif, il me semble indispensable de dégager des solutions pragmatiques et innovantes. Cela mérite un travail collectif et constructif, faisant appel à des compétences pointues et plurielles, dans l’intérêt de notre territoire et de ses habitants. Je reste plus que jamais mobilisée à cette fin.

J’ai échangé par téléphone avec le directeur général de France Galop à ce sujet, et nous sommes convenus de poursuivre cet échange dans les jours qui viennent. De même, j’ai pris contact avec les autorités de tutelle de la société mère. Je suis intervenue auprès des ministères de l’Action et des comptes publics et de l’Agriculture, ainsi qu’auprès des services du Premier ministre afin de souligner l’inadéquation entre une éventuelle décision de fermeture de l’hippodrome de Maisons-Laffitte et la relance de la filière dans son ensemble. Je continuerai à suivre attentivement la situation dans les jours qui viennent, avec l’ensemble des acteurs impliqués.

Pas de commentaires

Poster un commentaire