La République, partout et pour tous

   

 

 

– ÉDITO –

 

 

La République, partout et pour tous

 

 

J’étais ce vendredi aux Mureaux aux côtés du Président de la République. Retour sur son discours sur la « République en actes ».

Ce n’est pas, comme j’ai pu l’entendre, un discours contre qui que ce soit qu’a prononcé le Président, mais bien un discours pour : pour la République, pour ses valeurs, pour ce qui, au-delà de toute autre appartenance ou croyance, doit nous rassembler. Et Emmanuel Macron a rappelé l’essentiel, avec lucidité et intransigeance : la République doit être intraitable vis-à-vis de ceux qui ne la respectent pas et exigeante vis-à-vis d’elle-même.

La République, ce sont en effet des lois et des règles, que nous devons faire respecter et appliquer, fermement et justement, partout. Or force est de constater qu’il existe aujourd’hui un islamisme radical qui refuse ces lois et ces règles. Le Président a eu le courage de le nommer. C’était indispensable. Notre défi est de lutter contre la dérive de certains au nom de la religion, en veillant à ce que ne soient pas visés ceux qui croient en l’islam et sont pleinement citoyens de notre République. Plans de lutte contre la radicalisation, fermeture de lieux de culte, loi renforçant sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme : contre cet islamisme radical, nous agissons depuis le premier jour. Nous allons poursuivre et amplifier cette action, notamment par un projet de loi qui renforcera la laïcité. Le Président a notamment annoncé que l’obligation de neutralité sera étendue aux agents publics, le contrôle des associations renforcé, le financement des cultes encadré, l’instruction scolaire à domicile « strictement limitée ». La République a le devoir d’assurer l’ordre public et de garantir la laïcité, le devoir aussi de préserver ce creuset républicain qu’est l’école.

Et la République a également un devoir d’espoir. Elle a le devoir de rappeler à chacun les raisons que nous avons de vivre-ensemble. Oui, la République a du mal depuis des années à résoudre les grandes difficultés de notre époque : certains ont le sentiment qu’elle ne tient plus ses promesses, au point d’être tentés de la quitter, d’autres sont à l’affût pour exploiter ce sentiment. Là aussi, le Président a eu le courage de le reconnaître, de nommer les choses, ce que trop peu ont osé faire par le passé. La République doit revenir partout. Elle doit tenir ses promesses pour tous. Cela requiert d’agir sur tous les fronts. C’est que nous faisons depuis trois ans avec le dédoublement des classes en REP et REP+ ; avec le déploiement de Maisons France Service, de cités éducatives, de la police de sécurité de quotidien ; avec des moyens renforcés pour la justice, la sécurité et la rénovation urbaine ; avec le soutien aux associations. C’est que nous allons poursuivre, en veillant à amener nos politiques publiques dans chaque quartier, en garantissant l’égalité des chances pour chacun. Dans la République, les citoyens ont des devoirs et des droits : notre rôle est de veiller à ce que les devoirs soient respectés et les droits garantis, partout, par tous et pour tous.

Cette action, nous devons la mener ensemble, élus, fonctionnaires, associations, citoyens. C’est à  ce « réveil républicain » qu’a appelé le Président. Parce que la République est notre bien commun, agissons en commun ! Faisons le choix de ce qui nous rassemble face à ceux qui cherchent à diviser !

 

– ÇA S’EST PASSÉ À L’ASSEMBLÉE –

 

Vous simplifier la vie : on le dit, on le fait !

Depuis 2017, vous nous le répétiez : tout en France est trop compliqué ! Nous avons entendu et nous agissons ! Cette semaine, à l’Assemblée, nous examinions le projet de loi « ASAP » (accélération et simplification de l’action publique). L’objectif : SIMPLIFIER. Ce que ça change concrètement dans votre quotidien :

  • La possibilité de s’inscrire sur internet pour passer le Permis de conduire : une expérimentation sera lancée courant 2020 dans cinq départements d’Occitanie.
  • Fin de l’obligation du certificat médical pour l’inscription d’un enfant à une activité sportive : la déclaration parentale permettra de se substituer au certificat médical demandé aujourd’hui.
  • Fin de l’obligation de présenter un justificatif de domicile pour demander un titre d’identité : il suffira à l’usager d’indiquer auprès de quel service ou fournisseur il souhaite que l’administration vérifie son adresse.
  • Fin de l’obligation de présenter un avis d’imposition pour ouvrir un Livret d’épargne populaire : les ménages modestes qui souhaitent ouvrir un Livret d’épargne populaire n’auront plus besoin de présenter ce document ; la banque pourra interroger l’administration fiscale pour vérifier leur éligibilité.
  • Faciliter la vente en ligne de médicaments : les pharmaciens qui voudront vendre en ligne des médicaments n’auront plus besoin d’obtenir une autorisation préalable. Une déclaration d’ouverture de leur site suffira.
  • Faciliter l’accès des entreprises en difficultés aux marchés publics : l’accès de ces entreprises aux contrats de la commande publique sera facilité et la passation dérogatoire à certains marchés simplifiée.

Au total, ce sont plusieurs dizaines de mesures de simplifications que nous avons votées. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Assemblée nationale.

 

– À VOTRE ÉCOUTE –

 

Réunion de travail avec les acteurs économiques : changement de date

En raison de ma participation au déplacement du Président de la République aux Mureaux, j’ai été contrainte de reporter la réunion de travail sur le plan de relance avec les acteurs économiques. Mais la bonne nouvelle est qu’il est de ce fait encore temps de vous inscrire. Elle aura finalement lieu le 9 octobre à 14h30, toujours en visioconférence. Pour en savoir plus et vous inscrire, cliquez ici.

 

 

– LE TWEET DE LA SEMAINE –

 

Ma réaction au sondage Ifop sur la tenue vestimentaire des jeunes filles. Cliquez pour partager ⬇️  

 

 

– DANS LA PRESSE –

 

J’étais mercredi l’invitée de France Info pour décrypter les enjeux du referendum du 4 octobre prochaine en Nouvelle-Calédonie. Pour revoir cette émission, cliquez ci-dessous :

 

 

 

– AGENDA DE LA SEMAINE –

 

Samedi 26 septembre

 

Dans la presse :

  • Invitée du Brunch de l’Info sur LCI

 

 

Circonscription :

  • Tractage sur le plan Jeunes à Sartrouville avec les Jeunes avec Macron des Yvelines

 

 

  • Inauguration de la boulangerie Chez Marguerite au Vésinet

 


Mardi 29 septembre

 

Assemblée nationale :

  • Conférence des Présidents
  • Réunion du groupe La République en Marche
  • Réunion des commissaires aux Lois La République en Marche
  • Réunion de travail sur le séparatisme autour de Christophe Castaner, président du groupe La République en Marche
  • Séminaire de travail entre le Gouvernement et les cadres de la majorité
  • Diner de travail avec Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur

 


Mercredi 30 septembre

 

Assemblée nationale :

  • Rendez-vous avec Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement

 

 

  • Présidence de la commission des Lois : audition de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriale

 

 

  • Diner de travail avec Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer

 

Dans la presse :

  • Débat sur le referendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie sur France Info TV

 


 

Jeudi 1er octobre

 

Assemblée nationale :

  • Présidence de la commission des Lois :
    • élection du bureau de la commission,
    • examen de la proposition de loi instaurant le vote dès seize ans et l’inscription automatique sur les listes électorales,
    • examen de la proposition de loi relative au parrainage citoyen pour les réfugiés, les apatrides et les personnes protégées

 

 

  • Séance publique :
    • examen du projet de loi prorogeant le régime transitoire institué à la sortie de l’état d’urgence sanitaire

 

 

 


 

Vendredi 2 octobre

 

Assemblée nationale:

  • Déplacement aux côtés du Président de la République aux Mureaux sur le thème du séparatisme

 

 

 

 

Pour rester informé(e) de l’actualité de Yaël Braun-Pivet, inscrivez-vous ICI.

Pas de commentaires

Poster un commentaire