QAG : question à la Garde des Sceaux sur la sécurité de nos prisons

Aujourd’hui lors des questions au gouvernement, j’ai interrogé la Ministre de la Justice, Madame Nicole Belloubet, sur la sécurité des établissements pénitentiaires. Après la dramatique agression de deux surveillants hier à la prison de Condé-sur-Sarthe, j’ai tenu à exprimer la reconnaissance de la représentation nationale à l’ensemble des surveillants pénitentiaires qui, chaque jour, derrière les murs, oeuvrent à notre protection.

 

➡️ Retrouvez la vidéo ainsi que le texte de mon intervention ci-dessous.

 

 

QUESTION AU GOUVERNEMENT – 6 mars 2019

 

seul le prononcé fait foi*

 

Madame la Garde des Sceaux,

Des évènements très graves se sont produits, hier, au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe. Deux surveillants ont été grièvement blessés par un détenu qui se trouvait avec sa compagne dans l’unité de vie familiale. Ce détenu, condamné pour des faits de droit commun, s’était vraisemblablement radicalisé en détention.

Si la prison fait donc aujourd’hui de façon dramatique « la Une » de l’actualité, c’est une question sur laquelle nous travaillons, avec vous, depuis 18 mois.

La commission des lois a déjà adopté, à l’unanimité, deux rapports fondés sur de nombreuses visites de terrain. Elle s’est même réunie, en octobre, pour la première fois, en dehors de l’Assemblée, et ce fut au centre pénitentiaire de Fresnes.

J’étais moi-même à Condé sur Sarthe le 3 mai dernier. Je me souviens très bien de la visite de cet établissement récent, le plus sécurisé de France, dans lequel les surveillants ont à gérer une population pénale particulièrement dangereuse.

De tous ces travaux, de toutes ces visites, je retiens le visage de ces femmes et de ces hommes qui, derrière les murs, œuvrent chaque jour pour la sécurité des français. Nous leur devons toute notre reconnaissance et pensons en particulier aux victimes de l’agression d’hier qui se trouvent actuellement à l’hôpital, ainsi qu’à leurs proches.

Madame la Ministre, je connais votre engagement sur la question pénitentiaire. Nous avons pris, ensemble, des décisions importantes pour les prisons dans le cadre de la loi relative à la réforme de la justice. Hier encore, j’étais à vos côtés à la maison d’arrêt pour femmes de Versailles. Dans le contexte que nous connaissons, pouvez-vous informer la représentation nationale de ce qui s’est passé précisément hier et nous indiquer ce que vous faites et ce que vous ferez demain pour assurer la sécurité dans les établissements pénitentiaires de notre pays ?

Pas de commentaires

Poster un commentaire